Notre centrale d'information répond à vos appels au 021 925 24 24 de 8h00 à 17h00 du lundi au vendredi !

Rester actif

Rester actif

Agir dès le dépôt de la demande AI ?

Le but de l’intervention précoce est d’agir suffisamment tôt pour que les bénéficiaires puissent conserver leur emploi ou en trouver un autre. 

Quelles sont les mesures d’intervention précoce ?

Durant la scolarité obligatoire pour les jeunes à partir de 13 ans :

  • l’orientation professionnelle,
  • le placement (aide à la recherche d’une place de formation).

Pour les jeunes après la scolarité obligatoire et pour les adultes :

  • l’adaptation du poste de travail,
  • des cours de formation,
  • le placement (soutien pour le maintien en emploi et aide à la recherche d’emploi),
  • l’orientation professionnelle,
  • la réadaptation socioprofessionnelle,
  • les mesures d’occupation,
  • les conseils et suivi. 

La phase d’intervention précoce dure au maximum 12 mois.

Après ce délai, l’assurance-invalidité émet une décision de principe et octroie, le cas échéant, des mesures professionnelles.

L’intervention précoce est-elle un droit ?

Non ce n'est pas un droit, c'est le conseiller AI qui décide de l’opportunité de mettre en place des mesures d’intervention précoce en fonction de critères biens précis : mobilisation de la personne, perspectives de réinsertion, possibilités de placement.

Exemple

M. V. était monteur dans une entreprise de chauffage. Victime d’un problème lombaire, il a fait appel à l’AI. Un mois après le dépôt de la demande, son conseiller met en place un stage dans le dépôt de son entreprise, parallèlement, il suit un cours d’initiation à l’informatique pris en charge par l’AI.
Ces deux mesures d’intervention précoce, ont débouché, 6 mois après le dépôt de la demande AI, sur une mesure de réadaptation visant à former M. V. au programme de gestion de stock de l’entreprise afin de lui assurer un poste à long terme dans ce secteur de l’entreprise, mieux adapté à sa santé.